Nous suivre

Choisir un système de contrôle pour son entreprise

Facebook
Twitter
LinkedIn

Vous voulez optimiser votre productivité tout en procurant le confort à vos salariés ? Mettez en place un système de contrôle pour votre entreprise. Cela vous permettra d’exploiter les informations générées de manière stratégique afin d’améliorer la sécurité.

 

Qu’est-ce qu’un système de contrôle pour entreprise ?

 

Le système de contrôle consiste à analyser les écarts entre les progrès réalisés et les prévisions de l’entreprise afin de vérifier s’il n’y a pas de correction à apporter au niveau des opérations de base. Le système de contrôle pour entreprise est une technique mise en place pour le bon fonctionnement d’une entreprise.  On peut trouver plusieurs types de contrôles en entreprise comme :

  • le contrôle anticipé ;
  • le contrôle en continu ;
  • le contrôle des opérations répétitives ;
  • le contrôle par exception ;
  • le contrôle stratégique ;
  • le contrôle de projet.

Selon sa Définition, le système de contrôle permet de vérifier si tous les efforts réalisés aboutissent à la réalisation des objectifs.

 

Le système de contrôle interne

 

Le système de contrôle interne est un plan de travail composé de règles et de processus pour améliorer la sécurité de l’entreprise. En effet, il consiste à vérifier les décisions et les actions menées par la direction dans le but d’empêcher les erreurs et les actes criminels. Grâce à l’établissement des règles, les risques d’erreurs effectuées par les salariés sont minimisés et celui qui ne se conforme pas aux règles sera facile à localiser.

 

Le contrôle interne métier

Le contrôle interne métier est l’ensemble de plusieurs catégories d’activités de contrôle. Il est composé de contrôles détectifs, de contrôles préventifs,  de contrôles informatiques, de contrôles manuels et de contrôles de management. On peut citer les exemples suivants : le rapprochement de données, les codes de validations, le traitement de l’information, les revues de management, les contrôles physiques, etc. Le contrôle interne métier se focalise sur le contrôle de l’emploi des subventions et sur le contrôle du respect de la loi sur les marchés publics qui sont tous les deux octroyés par l’entité régionale.

 

Le contrôle des engagements et des liquidations

Le contrôle des engagements et des liquidations a pour but de veiller à ne pas dépasser le budget disponible. Il est réalisé par les contrôleurs des engagements et des liquidations. Les arrêtés d’octroi de subventions, les marchés publics ainsi que l’approbation des contrats sont contrôlés avant d’être notifiés.

                                       

Le contrôle comptable

C’est l’ensemble des actions mises en place permettant de vérifier que les enregistrements dans les documents comptables sont corrects et fiables. Il est également garant de la sécurité du patrimoine.

 

Le contrôle de la bonne gestion financière

C’est l’ensemble des stratégies mises en place pour assurer que les objectifs sont atteints de manière efficace, économique et efficiente. Il permet ainsi de vérifier si les crédits budgétaires ont été utilisés correctement sans dépassement.

 

Le contrôle de gestion

 

Basé sur la comptabilité analytique et les tableaux de bord, le contrôle de gestion est l’ensemble des procédures permettant de suivre de près les quantités et les mesures d’objectifs et de notes d’orientation.

 

Le contrôle administratif et budgétaire

 

Le contrôle administratif et budgétaire est un suivi réalisé par les Inspecteurs des Finances.

 

L’audit interne

 

Pour le bon fonctionnement de l’entreprise, l’audit interne doit être réalisé. Il s’agit d’une activité objective et indépendante de conseil et d’assurance afin d’apporter une valeur ajoutée à l’entreprise. L’audit interne consiste à analyser le fonctionnement, l’efficience et l’efficacité du contrôle interne.