De plus en plus de Français sont séduits par les objets connectés

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

d’appréhension dans leur utilisation. Aujourd’hui, ils ont gagné leur confiance, puisque aujourd’hui deux tiers en possèdent un à la maison (étude Onepoll).

Les objets connectés domotiques très prisés

Les différents fabricants proposent aujourd’hui dans leur gamme des objets connectés innovant dédiés au confort de la maison. : Chauffage intelligent, ouverture et fermeture des volets, gestion de l’ambiance luminaire…, des blogs spécialisés relatent ces nouveautés, comme par exemple Neoproduits.

Si leurs prix étaient à leur départ inaccessibles aux portefeuilles moyens, une meilleure maîtrise dans leur conception et une plus grande production à permis de réaliser des économies d’échelle, et par conséquent de rendre les prix plus accessibles, avec même des produits d’entrée de gammes pour les plus petits budgets.

Parmi les produits innovant remportant le plus de succès, ceux liés à la sécurité sont très prisés : caméras, télésurveillance, détection de fumée. L’étude Onepoll révèle en effet que 48 % (échantillon de 1000 personnes) des Français possèdent au moins l’un de ses équipement en version connectée.

Santé et sport pour l’usage personnel

Hors domotique, les Français adorent utiliser les objets connectés pour prendre soin d’eux. Ces derniers détiennent une place très importante notamment dans le sport. Une montre connectée permet par exemple de suivre l’évolution de sa forme physique, mais aussi de synthétiser l’ensemble des activités pratiquées (nombre de km, indice de forme, pulsations)…Certains modèles proposent même des programmes d’entraînement intégrés, allant jusqu’au coaching virtuel.

L’autre domaine à usage personnel très prisé est bien évidemment celui de la santé. Les objets intelligent : piluliers connectés, cannes connectées, tensiomètre connectés…

Les fabricants ont en effet produit des compagnons virtuels, permettant aux Français malades ou atteints de certaines pathologies chroniques de mieux vivre leur quotidien.

Une vie privée désormais protégée

Parmi les premières appréhensions apparues chez les Français concernant leur utilisation, le partage des données privées et la confidentialité était au cœur de leur préoccupations. A leur prémices, ce sont les assistant vocaux (Google home, Amazon Alexa…) qui avaient été particulièrement visés par ce type d’accusation

Mais, sous la surveillance de la CNIL, et dans le cadre de la loi informatique et libertés, l’ensemble des fabricants ont beaucoup travaillé pour protéger l’ensemble des données collectées par les appareils, et les rendre « étanches » à toute fuite externe, sous peine de sanction pénale.

D’une manière générale, la fiabilité et l’expérience utilisateur offerte aux utilisateurs est en forte progression, grâce notamment à une plus grande utilisation de l’intelligence artificielle, et au deep learning (auto-apprentissage).

Demain, de plus en plus de domaines, privés ou professionnels, seront impactés par l’utilisation des objets connectés. D’ailleurs, ces technologies sont aujourd’hui largement intégrés dans les véhicules de demain (véhicules autonomes), pour leur permettre de mieux maîtriser leur environnement en toute sécurité et autonomie.

En conclusion, les objets connectés sont aujourd’hui devenus incontournables dans la vie des Français. Ils sont en outre générateurs de nombreux emplois et de nouveaux métiers faisant travailler un large écosystème de start-ups. Ils participent également au bien être au travail, comme les robots logistiques, réduisant les risques de troubles musculo-squelettiques, et par conséquent, le niveau d’absentéisme.