Nous suivre

Sommaire

Introduction à l’optimisation technique d’un blog pour le référencement

Facebook
Twitter
LinkedIn

Dans cet article, je vais aborder quelques conseils de bases pour améliorer le référencement de son blog en modifiant quelques paramètres de configuration de celui-ci.

 

Réécriture d’URL (URL Rewriting)

 

Sous ce nom barbare se cache une pratique qui permet à un blog d’afficher une adresse web plus lisible pour les moteurs de recherches. Au lieu d’avoir une adresse d’article en monblog.com/?p=56 vous aurez monblog.com/mot-clé-relatif-article. Google préfère les URLs réécrites car elles donnent tout simplement plus de signification à celles-ci. Les mots-clés affichés dans l’URL sont censés décrire le contenu de la page lui-même. Il y a un autre avantage à faire cela dans les résultats d’une recherche sur Google. En effet, si les mots-clés cherchés par la personne se trouvent dans l’adresse URL de votre article, ces derniers seront présentés en gras et attireront donc plus l’attention de la personne qui cherche cette information. En voici un exemple concret :

 

avantage de la réécriture d’URL

 

Renseigner les Méta Tags

 

Chaque page web peut disposer d’attributs invisibles aux visiteurs mais permettant une qualification du contenu qu’elle contient. Il existe plusieurs balises Meta pour une page (pour en savoir plus je vous invite à lire l’article suivant). La plus importante aujourd’hui est la balise Meta Description, qui peut d’ailleurs être utilisé par les moteurs pour afficher sa description dans les résultats du moteur. La balise Meta Keywords fait l’objet de nombreux débats dans la sphère des référenceurs, sert-elle à quelque chose ou sont-elles tout simplement ignorées par les moteurs de recherches suite à la surexploitation de celle-ci pour faire du spam de mot-clé. Mon conseil vis-à-vis des Meta, c’est surtout de bien avoir des descriptions uniques pour chaque page de votre site/blog. Sur WordPress, il existe des plugins qui vous permettent de gérer ça au mieux, par exemple All-In-One SEO Pack. Ce plugin permet de générer automatiquement des Meta tags uniques en utilisant les titres et tags de vos articles (entre autres).

 

Eviter le « Duplicate Content » interne

 

On appelle aujourd’hui duplicate content, un contenu qui peut être accessible via plusieurs URL. D’un point de vue des moteurs de recherches, les contenus dupliqués sur plusieurs URLs peuvent s’apparenter à des techniques de référencement pas très appréciées. Éviter donc au maximum de publier vos articles dans plusieurs catégories sur votre blog. Le paragraphe suivant est également important pour éviter les problèmes de contenus dupliqués.

 

Indiquer au moteur de recherche ce qu’il doit « crawler » / indexer

 

Grâce aux fichiers, htaccess et robots.txt à la racine de votre site web, vous pouvez spécifier au moteur ce qu’il doit parcourir et prendre en compte sur votre site web. Sur un blog WordPress par exemple, il est important de bloquer le parcours des archives des publications par mois. En effet, cela peut amener à un problème de duplicate content comme expliqué précédemment. En savoir plus sur le fichier, htaccess. En savoir plus sur le fichier robots.txt. Vous pouvez également spécifier à Google, les liens qu’il doit suivre ou pas à l’extérieur du site. Par exemple, un truc intéressant à faire est de mettre la balise « no follow » dans les adresses URL entrés par les personnes pour laisser un commentaire sur un site. Si vous utilisez Feedburner, n’oubliez pas de mettre un no-follow sur le lien de votre flux, vous garderez ainsi un peu plus de votre « google juice ». Enfin, vous pouvez créer un « sitemap » de votre blog pour spécifier à Google l’ensemble des URL de votre site afin qu’il vienne les parcourir et les indexer. Pour générer le fichier de sitemap sur WordPress, vous avez ce plugin à installer. Une fois le fichier sitemap généré vous n’avez qu’à aller le déclarer dans les Google Webmaster Tools.

 

Héberger son site chez un hébergeur de qualité

 

Google aime les sites qui se chargent rapidement. Assurez-vous donc que votre hébergement tient la route et que vos pages web ne sont pas trop chargées (évitez de multiplier les widgets, plugins et autres scripts). Cela ravira également vos visiteurs et devrait augmenter le nombre de visiteurs et de pages vues sur votre site. L’idéal est bien de disposer d’un serveur dédié, si vous n’avez pas suffisamment de budget pour un dédié, choisissez un mutualisé de qualité (DreamHost par exemple) et fuyez 1&1 (voir mon expérience personnelle à ce sujet). Pensez également à mettre en place un système de cache pour améliorer les performances de votre blog et afin de réduire la consommation de celui-ci sur votre hébergement. Vous pouvez activer le cache par défaut dans le fichier de configuration de WordPress et il existe également de très bons plugins pour cela, WP-SUPER-CACHE est notre préféré (un peu difficile à mettre en place, mais terriblement efficace).

 

Travaillez votre template

 

Le contenu présent au début de la page html générée par un blog et lu par un robot a plus d’importance que le reste de la page à la vue de ce dernier. Il est donc important d’avoir un template qui charge d’abord le contenu des articles avant de charger la ou les barres latérales. Bien sûr, si vous avez un template qui valide le test du W3C c’est mieux mais ce n’est pas indispensable.

 

Réduisez le nombre de liens sortants dans votre blogroll

 

Plus vous ajoutez de liens extérieurs à votre site, plus vous diluez le poids de chacun de ces liens. Évitez de faire des liens vers des domaines n’ayant pas de pagerank ou trop loin de la thématique de votre blog car ceci pourrait vous coûter quelques places sur Google.

 

Voici les principales choses à connaître sur l’optimisation d’un blog pour le référencement. Si vous souhaitez plus d’information sur un sujet particulier, n’hésitez pas à nous le demander on pourra alors éditer un billet dédié pour approfondir un sujet en particulier.