Nous suivre

Les métiers du nettoyage

Facebook
Twitter
LinkedIn

 

Plus que jamais aujourd’hui, les secteurs de l’hygiène et de la propreté sont porteurs, riches en postes et en offres d’emplois. Domaine professionnel peu attractif de prime abord, ils renferment pourtant un fort potentiel d’employabilité. Pour comprendre en quoi travailler dans le nettoyage est intéressant, il est essentiel de connaître les différents métiers du nettoyage et de découvrir les conditions de travail des services aux entreprises. 

Le secteur des travaux de nettoyage

 

Le nettoyage est rarement un domaine choisi en fin d’études. Concrètement, les professionnels de ce secteur se trouvent parmi les immigrés, les personnes âgées, les jeunes qui souhaitent accéder facilement au monde du travail, mais qui ne disposent pas de qualifications suffisantes ou de diplômes. Il faut le reconnaître, les conditions de travail dans le secteur du nettoyage sont plutôt risquées : risque chimique, physique, contaminations… Les temps de travail sont souvent fragmentés, exception faite des aides à domicile et des agents de service dans les centres hospitaliers. La société actuelle ne peut cependant pas se passer de ces corps de métiers, particulièrement durant cette crise sanitaire sans précédent. Du travail de ces professionnels dépend la santé générale de la société. 

 

Les métiers de l’hygiène et de la propreté : le professionnel du nettoyage

 

La majorité des professionnels qui exerce dans le secteur du nettoyage souffre de conditions de travail contraignantes et d’un certain manque de reconnaissance. Ils confessent toutefois bénéficier d’une autonomie, en particulier concernant les métiers dits « d’aide ». Le secteur est reconnu par le marché du travail, il est désormais possible de trouver un professionnel du nettoyage grâce aux annuaires en ligne. On peut y retrouver les différents experts du nettoyage, qu’on peut recruter ponctuellement ou pour des missions régulières. 

 

Quels sont les principaux métiers de la propreté et du nettoyage ? 

 

Agent de propreté 

Également appelé « technicien de surface », l’agent de propreté est en charge du nettoyage général de différentes surfaces : 

  • balayage et nettoyage des parties communes ;
  • lavage ;
  • lessivage ;
  • dépoussiérage ;
  • nettoyage des vitres ;
  • essuyage ;
  • aspiration…

Il faut avoir des qualifications minimums pour postuler, à savoir : un CAP en Maintenance et Hygiène des locaux ou un BEP en Métiers de l’hygiène, de la propreté et de l’environnement. L’agent de propreté peut travailler en indépendant, au sein d’une agence de conciergerie ou d’une entreprise de nettoyage. 

 

Agent machiniste

Au même titre que l’agent de propreté, l’agent machiniste est en charge du nettoyage des locaux professionnels. La différence réside dans sa maîtrise de machines de nettoyage : monobrosse, laveuse auto-portée, etc. Son travail consiste surtout au nettoyage de surfaces industrielles qui ont une grande superficie. Il intervient, par exemple, dans les entrepôts, les bureaux, les centres commerciaux ou encore les musées. Les agents machinistes sont généralement sous la responsabilité d’un chef d’équipe. Ils possèdent leur propre matériel et leurs produits d’entretien. Il est parfois exigé d’avoir un CAP pour pouvoir exercer le métier d’agent machiniste.

 

Agent d’entretien et de rénovation

Ce professionnel du nettoyage s’occupe, en plus de l’entretien des sols et des surfaces, de leur remise en état. Il peut travailler en équipe ou seul, mais il doit maîtriser les techniques de nettoyage adaptées à chaque type de surface. L’agent d’entretien officie dans les locaux commerciaux, les bureaux et les locaux industriels. Il doit au moins avoir un CAP ou un Certificat de Qualification Professionnelle en propreté. 

 

Agent en milieu hospitalier

Cet agent d’entretien travaille dans les établissements de santé. Il possède des compétences particulières en nettoyage de zones à risques et sensibles, comme c’est le cas pour les blocs opératoires. Il est aussi en charge de la décontamination et de la désinfection des locaux hospitaliers. Pour pouvoir devenir agent en milieu hospitalier, il faut avoir des diplômes tels que le BEP ou le CAP. On peut combiner le métier d’agent en milieu hospitalier avec celui d’agent ultra-propreté, un professionnel spécialisé dans le bio-nettoyage et les opérations de décontamination. Il doit opérer en suivant tous les protocoles adaptés aux zones sensibles.